Servez-vous

du logiciel libre, du boggle, du java, de la ligne de commande...

B@ggle 1.5: accents & versions

jouer au boggle
La version 1.5 du boggle libre en ligne est disponible !

Les nouveautés coté client:

Accents:

Avec (beaucoup) de retard, support complet des accents dans le chat

Nouvelle option au lancement du programme: -only [IP]

Cette option lance le client dans un mode limité: il n'y a plus de choix du serveur auquel se connecter.

Exemple: java -jar baggle-client_1.5.jar -only localhost

Cette modification a été faite dans le cadre de l'intégration de b@ggle à toutou linux (une distribution linux pour les enfants). Plus d'infos dans les mois qui viennent si cela se confirme...

et coté serveur:

Correction d'un bug + optimisations

Gestion des versions des clients et du serveur:

Lors de la connexion, les clients fournissent automatiquement leur numéro de version au serveur qui le mémorise. Pour connaitre la version des client et du serveur il suffit de taper !clients ou !server dans le chat, le serveur renvoie l'information immédiatement.

Au final assez peu de modifications "visibles" néanmoins je vous recommande chaudement de mettre à jour vos versions ne serait-ce pour qu'il n'y ait plus de problème d'accents dans le chat.

Au programme pour la nouvelle version une nouvelle présentation des mots trouvés au cours du jeu, à suivre.

Téléchargement des dernières versions

Documentation du client et du serveur

Incorporer une archive jar dans un exe avec jsmooth

Pour les plateformes Windows, il est possible de distribuer son programme java sous forme d'exe en encapsulant l'archive jar dans un exécutable, qui basiquement va faire:

- vérification de la présence et de la compatibilité d'un jre/jdk

- si aucun jre/jdk compatible, affichage d'un message d'avertissement et d'un lien de téléchargement

- sinon lancement du jar avec java -jar + des arguments

Même si ces actions simples peuvent sembler évidentes à faire à la main, je pense que cela augmente l'accessibilité de l'application sous Windows, notamment pour les utilisateurs les moins expérimentés. De plus un ".exe" a un coté rassurant pour un utilisateur Windows.

Pour faire cela nous allons utiliser le logiciel libre JSmooth:

  1. Télécharger et installer jsmooth depuis le site officiel
  2. Lancer jsmooth et paramétrer le projet comme ceci (exemple du b@ggle) (cliquer sur les images pour agrandir)

  3. Générer l'exécutable avec l'icône "engrenage", et le tour est joué !
Pour info il est possible d'intégrer cette opération dans une chaine de build grâce à une tâche ant.

D'autres solutions pour distribuer son programme java:

Signer simplement une archive jar

Afin de ne pas avoir des droits restreints sur l'ordinateur sur lequel elle est exécutée, une application lancée via java web start doit être signée. Le problème, c'est qu'acheter un certificat coute plusieurs centaines d'euros... un peu cher quand on veut juste faire sa petite application qui ne rapportera pas un sou, mais qu'on ne veut pas pour autant qu'elle soit bridée.

La solution pour contourner le problème consiste à auto-signer l'archive. Ce certificat appelé "certificat de test" (mais personne n'est dupe je pense...) sera valide pendant une durée de 6 mois à partir du moment ou il aura été généré. Au lancement de l'application il sera demandé à l'utilisateur si il fait confiance au producteur de l'application, et c'est tout.

L'auto signature se déroule en trois étapes, les deux premières étant à effectuer seulement la première fois.

1.

keytool -genkey -keystore myKeyStore -alias Edouard
Quelques questions sont posées, si on ne veut pas répondre il suffit de taper "entrée"

2.

keytool -selfcert -keystore myKeyStore -alias Edouard
On autosigne notre keystore

3.

jarsigner -keystore myKeyStore jarfile.jar Edouard
Autosigne l'archive jar passée en argument (le mot de passe utilisé pour la création du keystore est alors demandé)

Et voilà ! Vous pouvez utiliser votre archive sans restriction pour java web start, comme ici.

source: sun.com